Aller au contenu principal

EPL Montpellier-Orb-Hérault

L'établissement

Qui était Charles Marie de La Condamine ?

Charles Marie de La Condamine naît le 27 janvier 1701 à Paris. Il fait ses études au collège Louis-le-Grand où il est formé aux humanités et aux mathématiques. Très jeune, il n’a pas 16 ans, il s’engage dans l’armée dans un régiment de cavalerie.

De retour à Paris, à la fin des hostilités, il fait la connaissance de Voltaire. Celui-ci est ébloui par l’exubérance du personnage doté d’une curiosité éclectique et d’un goût du risque et de l’exploit.

En 1730, Charles Marie de La Condamine est élu à l’académie des Sciences. Il est désigné pour participer au voyage au Pérou, expédition ayant pour objectif de vérifier l’hypothèse de Newton relative à l’aplatissement de la Terre dans les régions polaires. Les travaux se terminent en 1743. Le résultat de l’expédition est clair, la Terre est en effet un sphéroïde aplati aux pôles comme l’avait annoncé Newton.

La Condamine choisit de rentrer par la rivière Amazone en mai 1743, route la plus longue et la plus dangereuse. Il atteint l’Atlantique à Para le 19 septembre 1743. Il multiplie alors les expériences physiques (condensation des métaux), s’interroge sur les flèches empoisonnées des indiens et sur l’emploi d’un anti-poison, s’intéresse à la multiplication des polypes en mer, à l’influence de la marée. Il réitère les mesures de Richer qui, en 1762, avait effectué diverses expériences astronomiques en Guyane ; et détermine avec précision la latitude et la longitude de Cayenne.

Du 23 au 26 mars 1744, à Kourou, il démontre l’influence de l’atmosphère sur la vitesse du son. Il établit celle-ci à 183,5 toises (357,64 m) par seconde (la mesure exacte étant de 320 mètres par seconde). Enfin, il tente d’acclimater la quinine, sans succès, et découvre le caoutchouc ainsi que ses propriétés. Son séjour est fructueux. Pour la première fois la Guyane dispose de cartes fiables et d’observations fines sur ses ressources botaniques et minérales.

Au delà d’une simple compulsion d’informations scientifiques, le voyage de Charles Marie de La Condamine marque le début d’une prise de conscience par le pouvoir royal des problèmes coloniaux, militaires et commerciaux.

Membre de l’Académie des sciences depuis 1730, La Condamine devient associé étranger des académies de Londres, Berlin, Saint Pétersbourg et Bologne. Il est élu à l’Académie Française le 29 novembre 1760.

La Condamine avait beaucoup d’amis. Le plus proche fut le mathématicien et naturaliste Pierre-Louis Moreau de Maupertuis qui lui légua ses écrits.

La Condamine meurt à Paris le 4 février 1774, des suites d’une intervention chirurgicale.

Historique

Situé au cœur de la ville de Pézenas, ville avec le « label villes et métiers d’art », le lycée La Condamine s’inscrit dans l’histoire de la cité.
Créé en 1910 , il était initialement une école de jeunes filles, une école primaire supérieure (EPS) pour devenir plus tard un lycée agricole public.

Les formations devaient donner aux jeunes ruraux, outre une formation professionnelle solide, une culture générale de même valeur que celle offerte aux autres catégories socio-professionnelles. Les équivalences avec les diplôme délivrés par l’Éducation Nationale permettaient aux fils d’agriculteurs, de poursuivre leurs études agricoles au-delà de cet enseignement technique, ou de passer, sans difficultés, de l’enseignement agricole à un autre enseignement.
L’établissement était prévu pour accueillir 80 à 100 élèves dont la moitié en externat.

Aujourd’hui, il en accueille 300.
Des travaux de rénovation entamés dès les années 2000 ont permis de réhabiliter les bâtiments anciens en les rendant confortables et pratiques ( suppression des dortoirs de l’internat, câblage informatique...) tout en respectant l’architecture et le cachet des anciens locaux.

Comment s’y rendre

Pour se rendre au Lycée agricole La Condamine :

  • Par le train : gare SNCF à Agde à 19km de Pézenas ou à Béziers à 22km de Pézenas. Puis emprunter un car (de béziers prendre la ligne 103).
  • En voiture par l’autoroute A9 : Sortie à l’échangeur de Bessan (sortie Agde, Pézenas n°34) puis suivre la direction Pézenas.
  • Par les transports scolaires : arrivée à la gare routière (10 minutes à pied du lycée)

Le plan d’accés au lycée

Pour en savoir plus sur la ville de Pézenas cliquez ici